Renforcement de contrôle sanitaire pour protéger les bovins sur l’île de Taiwan

28
L'élevage de bovins à Kinmen (Photo comté de Kinmen)

Alors que l’île de Kinmen située au large des côtes chinoises est largement touchée par la dermatose nodulaire contagieuse qui oblige l’île à procéder à des abattages préventifs, le président de la commission ministérielle de l’agriculture, Chen Chi-chung (陳吉仲) a souligné la nécessité de protéger les 150 000 têtes de vaches sur l’île principale de Taiwan.

La désinfection doit être renforcée dans tous les types de transports reliant les deux îles que ce soit le transport maritime, aérien ou le transport des marchandises pour éviter que les vecteurs de la maladie, à savoir des insectes hématophages, arrivent sur l’île de Taiwan.

Chen Chi-chung a indiqué que la Chine avait averti l’organisation mondiale de la santé animale de l’arrivée de la dermatose nodulaire contagieuse à Xinjiang l’année dernière, mais le pays n’a pas informé l’OIE de la généralisation de cette maladie jusqu’à la province du Fujian en juin. Les insectes porteurs de la maladie ont dû arriver sur l’île de Kinmen depuis la province chinoise.

Le président de la commission ministérielle de l’agriculture a indiqué que de nombreuses maladies touchant des animaux proviennent de la Chine ces dernières années, c’est le cas de la peste porcine africaine, le Decapod iridescent virus 1 ou encore la dermatose nodulaire contagieuse. Chen Chi-chung souhaite que cette maladie ne touche pas les 150 000 vaches de l’île principale de Taiwan, faute de quoi, l’approvisionnement en lait à Taiwan sera menacé.