Taiwan veut protéger les dénonciateurs citoyens

64
Premier ministre en conseil des ministres (image fournie par le gouvernement)

Le gouvernement a approuvé hier ce projet de loi assurant la sécurité et la protection de chaque employé du secteur public et du privé qui dénonce des fautes professionnelles.

Le projet de loi offre à tout employé la possibilité de réclamer une compensation mentale s’il est victime de brimade au sein d’une entreprise pour avoir dénoncé une pratique illégale.

Selon le projet de loi, l’employé doit également pouvoir conserver son emploi et bénéficier des conditions de travail identiques à celles qu’il connaissait avant son acte de dénonciation.
Si l’employé ne peut pas concrètement retrouver son emploi, il doit bénéficier d’une prime de licenciement, de la retraite et de trois mois de compensation, conformément aux réglementations en vigueur inscrites dans la loi fondamentale sur le travail et les réglementations régissant la retraite des employés.