Des parlementaires britanniques réagissent à la décision de la LSE

58
Les parlementaires britanniques Nigels Evans et Lord Rogan ont protesté contre la décision de la LSE de changer une sculpture récemment installée sur son campus afin de faire apparaître Taiwan comme faisant partie de la RPC (Image : CNA)

Les parlementaires britanniques Nigels Evans et Lord Rogan, coprésidents du groupe parlementaire Royaume-Uni-Taiwan, ont protesté contre la décision de la London School of Economics (LSE) de changer une sculpture récemment installée sur son campus afin de faire apparaître, à la demande d’étudiants chinois, Taiwan comme faisant partie de la République populaire de Chine (RPC). La sculpture, réalisée par l’artiste britannique lauréat du prix Turner Mark Wallinger et intitulée « The World Turned Upside Down », représentait à l’origine Taiwan avec la mention « REP. CHINA (Taiwan) » et d’une couleur différente que la Chine populaire voisine.

Le député et le membre de la chambre des lords ont adressé à Dame Minouche Shafik, directrice du célèbre établissement londonien, lui demandant de revenir sur sa décision et de rétablir la désignation d’origine, « afin de maintenir la vérité, prévenir contre l’interférence étrangère et afin de protéger les valeurs communes comme la liberté d’expression ».

Ils ont également précisé que dépeindre Taiwan comme faisant partie de la Chine porte à confusion, étant donné que Taiwan n’a jamais fait partie de la République populaire de Chine. La lettre remarque encore que la décision de l’école va à l’encontre de la politique britannique qui consiste à désigner Taiwan par l’appellation « Taiwan », et non pas « Taiwan, Chine », ce y compris sur le site internet du gouvernement.

A Taiwan, le Bureau de représentation du Royaume-Uni a quant à lui assuré que la politique gouvernementale britannique envers Taiwan restait la même.