Washington s’oppose à toute tentative pour changer le statu quo interdétroit

24
Robert Palladino, porte-parole du Département d'Etat des Etats-Unis (image : AP達志影像)

L’incursion provocatrice de deux avions de chasse chinois dans l’espace taiwanais dimanche dernier continue à provoquer des réactions aussi bien à Taiwan qu’à l’étranger. Après les remarques faites lundi par John Bolton, conseiller à la sécurité nationale de la Maison Blanche, le porte-parole du Département d’Etat Robert Palladino, s’est aussi exprimé mardi.

Il a déclaré que le gouvernement américain s’oppose à toute tentative visant à changer le statu quo interdétroit et demandé à Pékin de cesser d’intimider Taiwan par des moyens, militaires entre autres. De plus, le diplomate a appelé le gouvernement chinois à dialoguer avec le gouvernement taiwanais élu démocratiquement.

Notons qu’après le retour au pouvoir du parti démocrate progressiste en mai 2016, Pékin a multiplié les patrouilles de navires et d’avions militaires près de Taiwan, des actions qui s’inscrivent dans la stratégie chinoise de « réunification pacifique » de Taiwan à la Chine.