Un scandale de travail clandestin impliquant des étudiants philippins

23
Bureau du MECO à Taipei (Image CNA)

L’université des sciences et des technologies Yu Da et une agence intermédiaire semblent avoir travaillé ensemble dans le but d’introduire des étudiants philippins à Taiwan en les forçant à travailler dans des conditions abusives. Trois étudiants philippins ont tiré l’alarme hier contre leurs conditions de travail imposées par une usine. Si leur contrat les autorise à travailler 20 heures par semaine, les employeurs les forcent à faire le double. Le MECO, représentation de Manille à Taiwan, et le ministère taiwanais de l’Education agissent à présent conjointement pour assister les victimes. Le MECO a de son côté indiqué espérer qu’il s’agit là d’un cas isolé dans l’ensemble de programme travail/études mis en place par Taiwan et les Philippines.