Le drapeau taiwanais fait encore des vagues en compétition internationale

64
La bannière américaine de la discorde interdétroit (image association de taekwondo de Taiwan)

Le nouvel incident est survenu ce weekend à l’Open américain de Taekwondo qui se déroulait à Las Vegas du 27 février au 3 mars.

Sur l’un des 14 sites de compétitions, la bannière initiale de la compétition affichait le drapeau national de la République de Chine (Taiwan) aux côtés des autres nations participantes ce qui a provoqué le mécontentement et les protestations de l’équipe chinoise qui a porté réclamation et obtenu le retrait de l’ensemble des six drapeaux arborés sur la bannière.

Les organisateurs américains du site concerné n’a pas utilisé l’étendard olympique de la délégation Chinese Taipei, comme le stipulent les réglementations du CIO de 1981 sur la participation sportive de Taiwan dans les joutes internationales. C’est d’ailleurs sur la base de ces réglementations olympiques que la fédération américaine de Taekwondo a procédé au retrait du drapeau national taiwanais.

Le secrétaire général de la fédération américaine, Jay Warwick, a toutefois tenu à adresser une lettre d’excuses auprès de l’équipe taiwanaise pour cet incident intervenu durant les quarts de finale de la compétition.

Copie de la lettre d’excuse du secrétaire général de l’association américaine de taekwondo (capture internet)