Vers la fin des batailles pour être le premier à planter son bâton d’encens dans les temples

36
Temple Ciyou à Taipei (Image CNA)

De nombreux Taiwanais ont l’habitude de se rendre dans les temples dès les premières heures de la nouvelle année lunaire. En plus de la prière, l’une des pratiques traditionnelles est d’essayer d’être le premer à planter son bâtonnet d’encens dans l’encensoir pour avoir la bénédiction des divinités, ce qui suscite de nombreuses et récurrentes scènes de disputes et bousculades, engendrant même des blessures tant les fidèles sont nombreux à se présenter aux temples.

Le ministère de l’Intérieur est intervenu récemment pour encourager les temples à initier un renouveau à cette pratique traditionnelle, comme l’a présenté le directeur adjoint des affaires civiles du ministère, Cheng Ying-hung (鄭英弘) : « Certains temples commencent à inviter les croyants à prier ensemble dès les premières heures de la nouvelle année lunaire puis c’est aux employés du temple de rassembler tous les bâtonnets d’encens qu’ils mettent ensemble dans l’encensoir. Cela signifie que tout un chacun est le premier de l’année. Cette nouvelle pratique permet aux croyants d’éviter les disputes et bousculades, ce qui répond mieux à l’esprit serein et harmonieux des activités religieuses. Il s’agit là d’un modèle de réforme des traditions qui peut être suivi de tous. »