Ma Ying-jeou espère que la commémoration du 28 février ne créera pas de division nationale

20

L’ancien président Ma Ying-jeou (馬英九) s’est rendu au Temple Fude ce matin, dans le Parc du 28 février, pour prier pour les victimes de l’incident du 28 février 1947 et visiter une exposition commémorative. L’ancien président était accompagné par les familles de plusieurs victimes.

Au cours d’une brève allocution, Ma a déclaré qu’il y a 30 ans, le Premier ministre Hau Pei-tsun (郝柏村) avait reconnu la culpabilité du gouvernement dans les événements de 1947. Il a également rappelé qu’en tant que ministre de la Justice il a réformé les compensations aux familles des victimes.

Ma Ying-jeou a également noté que selon les statistiques, le nombre de morts ou de personnes disparues atteint le chiffre de 865 personnes selon lui, chiffre beaucoup plus faible que celui révélé par certaines recherches, qui l’établissent à plus de dix mille. Ma a demandé que le 28 février ne devienne plus une excuse pour diviser les Taiwanais.

Enfin, l’ancien président a souligné que le nombre exact de victimes n’est pas la clé de ce problème mais plutôt la réconciliation sociale et la guérison des blessures des familles de victimes. Ma espère que le gouvernement continuera à coopérer avec le public pour continuer à marcher dans la voie de la guérison.