L’ancien président Ma Ying-jeou maintient « ne pas exclure l’unification »

49
L’ancien président Ma Ying-jeou (馬英九) a présenté aujourd’hui son livre intitulé « Mémoires de huit années de gouvernement » (Image : CNA)

L’ancien président Ma Ying-jeou (馬英九) a présenté aujourd’hui son livre intitulé « Mémoires de huit années de gouvernement » dans lequel il commente notamment les actions de ses prédécesseurs et de son successeur au poste de président. Lors de la conférence de presse qui s’est tenue aujourd’hui, il a déclaré de nouveau déclaré « ne pas exclure l’unification », du moment que les conditions et le moment sont opportuns.

Le porte-parole du palais présidentiel Huang Jhong-yan (黃重諺) a qualifié les déclaration de l’ancien président d’ « inappropriées » au vu de la pression grandissante et constante que la Chine exerce sur Taiwan au niveau national et international. Il a vivement condamné ces propos qui négligent les droits des Taiwanais et envoient un faux signal à la société internationale.

« Nous nous devons de rappeler que le droit du peuple taiwanais de décider de son avenir ne peut en aucun cas faire l’objet de marchandage en vue de s’attirer les bonnes grâces de la Chine. Il est du devoir le plus stricte d’un homme politique élu, qu’il soit en poste ou non, d’être du côté de son peuple et de son pays. C’est là notre attitude de base ».

Il a enfin défendu la présidente actuelle Tsai Ing-wen (蔡英文) contre les critiques adressées par Ma Ying-jeou en rappelant que le bilan économique global de l’ancien président était mauvais comparé aux présidents précédents, tout en dépendant d’un unique marché extérieur, à comprendre celui de la Chine. Il a également accusé l’ancien président de s’être déchargé du problème des pensions en le déléguant au prochain en poste, et d’avoir suspendu la 4ème centrale nucléaire tout en soutenant l’énergie nucléaire après son mandat exposant ainsi les Taiwanais au risque nucléaire.