La levée du gel des actifs de la Ligue nationale des femmes vivement critiquée

53
Porte-parole du comité sur le traitement des biens mal acquis par les partis politiques (Image : comité sur le traitement des biens mal acquis par les partis politiques)

Une décision rendue mercredi par la Haute cour administrative de justice de Taipei a ordonné la levée du gel des actifs de la Ligue nationale des femmes (National Women’s League – 婦聯會), une organisation jugée être affiliée au KMT par le comité sur le traitement des biens mal acquis par les partis politiques. Cette organisation a été, durant ses 68 ans d’existence, principalement financée par la taxe sur les exportations approuvée par le régime autoritaire du KMT alors au pouvoir.

C’est le 1er février dernier que, dans le cadre de la politique gouvernementale de la justice transitionnelle, le Comité sur les biens mal acquis des partis politiques avait ordonné le gel immédiat des actifs de l’organisation. Au total, ce sont ainsi 38,5 milliards de dollars taiwanais, soit 1,06 milliards d’euros qui avaient été gelés par le comité.

Les membres du comité sur les biens mal acquis des partis politiques a vivement critiqué la décision de la cour qui selon eux nuit d’une part à la concurrence juste entre les partis politiques et d’autre part au projet de justice transitionnelle. Le comité a également déploré qu’une fois transférés ou dépensés, les actifs de la Ligue nationale des femmes seront difficiles à retrouver et à trier.

La Compagnie centrale d’investissements (中央投資公司) et Hsinyutai (欣裕台), deux entreprises dont les actifs sont actuellement gelés, ont également fait une demande pour suspendre la décision, une demande qui avait été rejetée par la Cour suprême administrative. Le comité sur les biens mal acquis estime que le jugement de la haute cour adminsitrative va à l’encontre de celui de la Cour suprême administrative et s’apprête à s’opposer à ce dernier jugement.