La présidente répond aux trois « non » de l’ancien président Ma Ying-jeou

52
(image CNA)

L’ancien président taiwanais Ma Ying-jeou s’est récemment attiré de nombreuses critiques en prononçant sa déclaration des trois « non » : un « non » à un refus catégorique de réunification avec la Chine, un « non » au soutien à l’indépendance de Taiwan et un « non » à l’emploi de la force militaire.

La déclaration controversée de l’ancien président Ma a été faite mercredi lors d’un séminaire organisé par la propre fondation culturelle de Ma pour marquer le troisième anniversaire de la réunion Ma et Xi Jinping en 2015 à Singapour. Dans son discours, Ma a souligné l’importance du « consensus de 1992 » et a affirmé que le statu quo pacifique pourrait être conservé pourvu que l’on respecte ces trois conditions négatives. D’après Ma, ce n’est que de cette façon que les intérêts de Taiwan seront servis au mieux.

La déclaration de Ma a rapidement suscité des critiques à travers tout le pays. Aujourd’hui la présidente taiwanaise lui a répondu en déclarant que ses déclarations sont une atteinte à la souveraineté de Taiwan et interviennent à un moment très malvenu, à l’ère où la Chine multiplie ses pressions sur Taiwan. Pour Tsai Ing-wen, il est plus que jamais capital que les Taiwanais restent unis face aux pressions chinoises.