Réactions du gouvernement taiwanais à la visite de Shinzo Abe en Chine

76
Shinzo Abe et Xi Jinping (Image d'achives The Yomiuri Shimbun via AP Images )

A la suite de la visite, aujourd’hui (25 octobre) du premier ministre japonais Shinzo Abe en Chine, l’Association pour les relations taiwano-japonaises du ministère taiwanais des Affaires étrangères a fait remarquer que le gouvernement regardait de près cette rencontre entre Shinzo Abe et Xi Jinping (習近平). L’événement est à signaler puisque c’est la première visite d’un premier ministre japonais en Chine depuis 2011 (et la nationalisation Senkaku en 2012) et qu’elle laisse espérer un réchauffement des relations sino-japonaises.

Le vice-secrétaire de l’Association pour les relations taiwano-japonaises Hsieh Bor-huei  (謝柏輝) s’est voulu rassurant par rapport à cette visite : « Tout d’abord, nous saluons toute amélioration des relations sino-japonaise puisqu’elle aidera à préserver la paix et la stabilité dans la région. D’autre part, la partie japonaise a réitéré que cette amélioration n’affectera d’aucune manière les relations taiwano-japonaises. Nos relations continueront d’être renforcées et d’être considérées avec la plus haute importance ».

Les deux chefs d’Etat aborderont des sujets touchant à la finance et à la politique de sécurité. Shinzo Abe invitera Xi Jinping à participer au sommet du G20 de juin 2019 qui se tiendra à Osaka, et les deux parties prévoient de signer un accord sur le sauvetage maritime. D’autres sujets seront évoqués, tel que la dénucléarisation sans conditions de la Corée du Nord, l’exploitation de champs de pétrole offshore dans la mer de Chine orientale.

Seront également abordées lors des discussions en Chine la reprise de l’accord de réciprocité monétaire sino-japonais, et des problèmes liés à l’importation alimentaire, alors que les médias s’inquiètent de l’importation de produits alimentaires provenant de Fukushima.