Déclenchement de l’alerte de niveau 2 au Japon suite à l’épidémie de rubéole

54
(Image wikipedia)

Depuis le début de l’année, plus de 1200 cas de rubéole ont été enregistrés au Japon, dont plus de 60% recensés dans la région du Kanto (qui regroupe Tokyo, Kanagawa, Chiba et Saitama). Les autorités s’inquiètent de ces chiffres, 14 fois plus importants que l’année dernière.

Le Centre de contrôle des maladies du ministère taiwanais de la Santé (et des Affaires sociales) a donc relevé ce matin l’alerte au niveau 2, et le vice-directeur du Centre Zhuang Jen-hsiang (莊人祥) a recommandé aux voyageurs d’être prudents : « Au vu de l’épidémie de rubéole observée au Japon, nous relevons l’alerte voyageurs au niveau 2. Les femmes enceintes en particulier doivent redoubler de prudence. Si un voyage au Japon est envisagé, il faut d’abord être sûr d’être protégé. Dans le cas contraire, il vaut mieux renoncer au voyage ».

En effet les risques pour le fœtus d’être infecté est de 90%, et les conséquences possibles sont variées et peuvent êtres très graves : fausse-couche, surdité, cataracte ou encore microcéphalie chez le nouveau né.