Le gouvernement plaide pour de lourdes sanctions en cas de manipulation des prix

45

Le premier ministre William Lai Ching-te (賴清德) a pris à-bras-le-corps la question de la manipulation des prix qui est à la Une de l’actualité taiwanaise depuis la crise du papier hygiénique. Lors du conseil des ministres, il a indiqué que le gouvernement et la banque centrale oeuvrent sans relâche pour stabiliser les prix et limiter l’inflation à Taiwan en maintenant la croissance de l’indice des prix à la consommation sous les 2%.

 

William Lai a souligné que le papier hygiénique est un produit fini et non une matière première ce qui signifie que la volatilité de son prix ne devrait pas se répercuter sur les autres produits de consommation courante, tentant de nouveau de rassurer les consommateurs. Le premier ministre a surtout demandé un contrôle strict sur la pratique des prix en plaidant l’intransigeance envers les fournisseurs ou distributeurs auteurs d’entente illicite, comme l’a rapporté le porte-parole du gouvernement Hsu Kuo-yung (徐國勇) : « Si une quelconque entente pour fixer les prix ou autre violation s’avère prouvée, les acteurs incriminés seront punis le plus strictement et la liste de leurs noms sera rendue publique. Nous ne tolérons aucune entente de fixation de prix ou stockage des marchandises. Le premier ministre a aussi particulièrement tenu à lever les inquiétudes de la population que ce soit en termes d’inflation ou de pénurie. Le gouvernement fournira tous les efforts possibles pour assurer un approvisionnement régulier des produits de consommation courante à des prix stables. »