La CPC sommée de présenter un rapport sur le scandale de son carburant sans plomb qui ne répond pas aux standards en vigueur

36
Station-service de la CPC à Taiwan (image Wikimedia Commons)

La compagnie pétrolière publique CPC a révélé hier qu’une partie de son carburant sans plomb 95 déjà distribué dans plusieurs stations-service du nord de Taiwan ne répondait pas aux normes.

La raffinerie de Taoyuan incriminée opère déjà le nécessaire pour faire retirer de la circulation le carburant défectueux et la compagnie CPC s’engage à dédommager tous les usagers touchés d’ici la fin de l’année.
Néanmoins, le ministère de l’Economie qui s’est investi du dossier exige à la CPC de présenter un rapport sur le scandale d’ici vendredi avant de déterminer les différentes responsabilités et sanctions relatives.

Le ministre Shen Jong-chin (沈榮津) a néanmoins salué l’attitude responsable de la CPC qui a révélé d’elle-même le problème en s’engageant à dédommager sans aucun frais les consommateurs. Notons enfin que le carburant défectueux ne présente aucun risque sur les moteurs des véhicules qui n’encourent aucun problème de sécurité.