Coopération franco-taiwanaise sur la rage au sein de l’Organisation mondiale de la santé animale

66
(Image CNA)

Après l’épizootie de rage affectant les blaireau-furets à Taiwan en 2013, la commission ministérielle de l’agriculture taiwanaise a coopéré avec le laboratoire de référence pour la rage basé à Nancy de l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE). Les deux parties ont d’ailleurs acté une nouvelle coopération cette année. Aujourd’hui a été inauguré le Centre de diagnostic et de référence contre la rage d’Asie, basé à Taiwan et mandaté par l’Organisation mondiale de la santé animale afin d’aider les autres pays de la zone Asie-pacifique dans le diagnostic de la rage.

Le rôle de ce centre en Asie est essentiel puisqu’aujourd’hui dans le monde, près de 60 000 personnes meurent de la rage chaque année, soit une personne toutes les dix minutes, des enfants dans la plupart des cas. L’objectif de ce nouveau centre est d’atteindre l’objectif de zéro décès provoqués par la rage en Asie-Pacifique d’ici 2030.