Taiwan demande des explications à l’Indonésie concernant les saisies de chalutiers taiwanais

33

Ce sont au total quatre bateaux de pêche taiwanais qui ont été interceptés et saisis par les autorités indonésiennes alors qu’ils opéraient récemment dans le détroit de Malacca. Suite à l’intervention de la diplomatie et du bureau de la pêche de Taiwan, les autorités indonésiennes les ont remis en liberté les uns après les autres. Aujourd’hui, le député démocrate Hsu Chih-chieh (許智傑) a tenu une conférence de presse appelant le gouvernement à établir des mesures idoines. « Pour faire face à ces situations de nos chalutiers, la diplomatie et la police nationale doivent établir une procédure standard d’opération afin de régler ce type de dossiers avec les pays étrangers. Ceci pourrait aussi éviter aux propriétaires de bâteaux, pêcheurs et aux familles une panique inutile, » a-t-il exprimé.

 

Pour sa part, Liu Yih-ping (劉翼平), conseiller adjoint du département des affaires d’Asie-Pacifique du ministlère des affaires étrangères, a affiché les doutes des Taiwanais : « S’agit-il d’une opération légale ? La partie indonésienne doit s’expliquer. Le département d’Asie-Pacifique a contacté activement Robert Bintayo, représentant de l’Indonésie à Taiwan, pour savoir comment de tels incidents ont pû se produire dans les eaux internationales et si les risques de perquisitions et de saisies arbitraires persisteront encore. » Quant à la cause des interceptions multipliées en mer internationale, selon Liu Yih-ping, le renforcement des contrôles serait lié au fait que des stupéfiants avaient été trouvés à bord de plusieurs chalutiers taiwanais. Par ailleurs, la diplomatie a déconseillé à tous les pêcheurs de régler leurs dossiers à titre privé.