Constitution d’un groupe ad hoc d’enquête contre la corruption électorale

52
Lutte contre la corruption électorale à Taiwan (image CNA)

Le ministère de la Justice a présenté aujourd’hui son rapport sur la préparation de sa gestion de l’échéance électorale de fin d’année devant le comité parlementaire des affaires intérieures. Le ministère de la Justice a décliné huit stratégies pour lutter contre les pots-de-vin, les paris illégaux, les électeurs fantômes et autres irrégularités à l’approche des élections locales et des référendums sur lesquels les électeurs taiwanais sont invités à s’exprimer le 24 novembre prochain.

Concernant l’inquiétude des députés de voir les fausses informations ou faux sondages se multiplier à l’instar d’une simulation concernant la supermunicipalité de Kaohsiung, Chiu Feng-kuang (邱豐光) a tenu à rassurer tout un chacun en affichant la fermeté des enquêteurs en soulignant qu’un « groupe ad hoc a été constitué et se charge de l’enquête approfondie. »

Chiu Feng-kuang a ajouté que toutes les régions bénéficieront d’un même type de cellule d’enquête, selon leurs besoins. A ce jour, la Justice a déjà recensé 1 680 dossiers pénaux impliquant 3 239 personnes dans des affaires liées aux prochaines échéances électorales.