Le vice président américain fustige la Chine au Hudson Institute

47
Mike Pence qui s'exprime au Hudson Institute (Image AFP)

Le gouvernement taiwanais a remercié Mike Pence, le vice président américain, qui lors de son discours au Hudson Institute, un centre de réflexion américain, a réaffirmé le soutien des Etats-Unis à Taiwan.

Mike Pence s’est exprimé hier sur les actions de la Chine qui interfère pour nuire aux relations diplomatiques établies entre Taiwan et des pays d’Amérique latine et a pointé du doigt les pressions chinoises sur les compagnies aériennes américaines pour faire changer l’appellation de Taiwan. Le vice président américain a accusé la Chine d’ingérence dans la politique des Etats-Unis et même d’exploiter les divisions au sein du gouvernement, d’après les services de renseignement.

Le vice président américain est aussi revenu sur l’incident du 30 septembre dernier lorsqu’un navire militaire chinois a poursuivi un navire de la marine américaine en mer de Chine méridionale, forcé de manœuvrer pour éviter la collision. Il a souligné que les Etats-Unis continueront à voler, naviguer, et opérer dans toutes les zones internationales et là où leur intérêt national est en jeu.

Mike Pence a tout de même affirmé que l’administration Trump continuera à respecter la politique « d’une seule Chine ».