Une demande démocratique de changement d’appellation pour Taiwan aux J.O.

43
La campagne "Let Taiwan be Taiwan" dirigée par Shen Chng-kai (source image : RTI)

La campagne réclamant la rectification de l’appellation de Taiwan aux Jeux Olymiques a réussi à collecter plus de 280 000 signatures pour la tenue d’un référendum sur ce dossier concernant l’identité de Taiwan. Cette campagne dirigée par le philosophe Shen Ching-kai (沈清楷) demande à ce que les athlètes taiwanais se présentent sous l’appellation Taiwan au lieu du titre actuel « Chinese Taipei » lors des J.O. de Tokyo en 2020.

Selon la loi taiwanaise, il ne faut que 1 879 signatures pour initier un référendum mais si le nombre total de signatures atteint les 280 000, la tenue du référendum sera automatique. Cependant, par crainte qu’une partie des signatures ne soit invalidée par la commission centrale des élections, rendant ainsi le nombre insuffisant, la plupart des initiateurs préfèrent en présenter davantage. Ainsi, par précaution, Shen Ching-kai s’est fixé le seuil à plus de 350 000 signatures.

Il a, par ailleurs, indiqué l’importance de la tenue du référendum : « Nous pensons qu’un changement d’appellation fondé sur la démocratie pourra éviter l’accusation erronée de ‘destructeur du statu quo’ contre le gouvernement de Tsai Ing-wen mais aussi démontrer l’esprit réel des Taiwanais. » Selon Shen Ching-kai, si la majorité des votants sont en faveur du changement proposé, ce résultat référendaire marquera un bon départ pour un nouveaux mouvement visant à rétablir l’identité taiwanaise sur le plan international.