Etude sur la pollution littorale à Taiwan : plus de la moitié des déchets littoraux se concentrent sur 10% des côtes

56
Déchets littoraux (Source image CNA-Greenpeace)

Sur le modèle de ce qui a été fait en Corée du Sud et au Japon, Greenpeace et la Society of Wilderness ont lancé en juillet une étude express qui consiste pour une équipe de 15 personnes à se relayer à travers les 121 postes d’observation à intervalle de 10km chacun pour faire le tour de Taiwan et examiner cinq axes côtiers sur une période de deux semaines. Le premier rapport de l’étude sorti aujourd’hui indique que malgré les 500 opérations « plage propre » organisées chaque année sur l’île, 160 000 grands sacs de 90 litres de déchets supplémentaires ont été récoltés durant l’observation à travers les 121 postes, soit l’équivalent de plus de 2 000 camions-poubelles.

Toutefois, une responsable de Greenpeace, précise qu’une grande partie des déchets présents sur le littoral sont en réalité coincés dans les brise-vagues ou dans les récifs coralliens. Yan Ning (顏寧), une responsable de Greenpeace a fait de nouvelles recommandations au gouvernement : « Nous avons noté que 56% des déchets littoraux se concentrent sur 10% des côtes. Les bouteilles en plastique, les déchets issus de l’industrie de la pêche comprenant les filets et autres articles de pêche et autres produits en plastique à usage unique sont les déchets les plus présents sur les plages taiwanaises. Nous invitons les autorités à traiter ces problèmes à la source en apportant des politiques de contrôle et de gestion efficaces. Il est également important de concentrer le nettoyage des plages dans les zones les plus touchées en vue de réduire efficacement les déchets littoraux. » En effet New Taipei, Chiayi et Tainan concentrent à eux-seuls 56% des déchets littoraux.