Taiwan ne doit plus employer aucun travailleur nord-coréen à la fin du mois

57

Le Département d’Etat, le Département du Trésor ainsi que le Département de la Sécurité intérieure des États-Unis viennent de publier conjointement un document sur les risques encourus par les entreprises maintenant des liens avec la chaîne d’approvisionnement en Corée du Nord. Ce document dresse toute une liste des Etats et des régions employant des Nord-Coréens travaillant pour le compte du gouvernement nord-coréen. Taiwan figure également sur cette liste.

A la suite de la publication de ce document américain, le ministère des affaires étrangères a émis un communiqué de presse en précisant que Taiwan a officiellement interdit l’emploi des ressortissants nord-coréens travaillant pour le compte du gouvernement de Pyongyong en mai 2017 en sachant que cette interdiction concernait les pêcheurs, c’est-à-dire l’unique secteur taiwanais à recruter des travailleurs nord-coréens.

Le ministère des affaires étrangères a indiqué aujourd’hui qu’à la suite de l’interdiction, le nombre de marins nord-coréens est passé de 278 à seulement trois. Ces trois personnes travaillant à présent à bord des chalutiers dans le Pacifique, une fois que ces bateaux accosteront à Taiwan à la fin du mois, leur contrat se terminera également. Par conséquent, Taiwan n’emploiera plus aucun Nord-Coréen d’ici la fin juillet.