La CPC doit écrire un nouveau rapport sur l’incident de juin 2017

29
La compagnie publique pétrolière CPC a tenté de caché une fuite de pétrole (photo : CNA)

En juin de l’année dernière, alors que le réservoir de carburant de la société pétrolière publique CPC situé à Penghu ne respectait pas les procédures standard d’opération, un incident s’est produit. Il y a eu une fuite de 63 000 litres de pétrole contaminant une surface de 0,8 hectares de terre. Le rapport concernant l’incident a été trafiqué à l’époque et vient d’être révélé par les médias il y a peu de temps.

Le porte parole de la CPC, Huang Jen-hung (黃仁弘), a indiqué que le bureau de protection de l’environnement du gouvernement du comté de Penghu a prélevé des échantillons d’eau des 22 puits situés dans un rayon de 400m. Les premiers rapports indiquent qu’il n’y a pas de trace de pétrole. Il faudra attendre les résultats finaux des analyses qui devraient arriver d’ici une à deux semaines avant de se prononcer.

Huang Jen-hung s’est exprimé sur le plan d’assainissement de la CPC qui devrait être terminé d’ici février 2020 : « Nous allons d’abord envoyer les plans d’assainissement au gouvernement du comté de Penghu. Après avoir consulté le bureau de l’environnement, il faudra d’abord empêcher la pollution de s’étendre et ensuite nous présenterons un nouveau rapport avant de continuer les opérations d’assainissement. »

Même si la CPC a déclaré que seul la zone autour du dépôt de pétrole a été touchée et que des murs et des fossés bloquent la propagation, des agriculteurs de la région accusent l’entreprise suite à une production de courge cireuse sévèrement réduite. Un autre agriculteur déclare qu’aucune de ces vaches n’est tombée enceinte cette année.