La fausse déclaration d’adresse pour but électoral est passible d’une incarcération

27
Le gouvernement a renforcé le contrôle sur les fausses déclarations d'adresse à l'approche des élections locales (photo : CNA)

Taiwan organisera ses élections locales le 24 novembre prochain. Les médias ont relaté que les fausses déclarations d’adresse se multiplient depuis le mois d’avril dans quelques communes du comté de Pingtung en signalant qu’elles auraient pour but de favoriser l’élection de candidats spécifiques.

Aujourd’hui, le ministère de l’intérieur a réagi à ce reportage en déclarant que la vérification des déclarations douteuses a été renforcée. Les dossiers douteux comprennent, par exemple, trois familles inscrites à une même adresse ou une famille accueillant à titre permanent plus de cinq personnes venant de l’extérieur. Le ministère a rappelé qu’en cas de fausses déclaration liée aux élections, les personnes concernées risquent un emprisonnement.

Le vice ministre Chen Tsung-yen (陳宗彥) a précisé : « Le système de registres familiaux signale automatiquement les anomalies et travaille avec la police pour les vérifications relatives. Les dossiers liés aux élections risquent de faire face à la justice et d’écoper d’une peine maximale de cinq ans d’incarcération. Même s’il n’y a pas de lien avec les élections, ils recevront une amende. Nous déconseillons toute pratique de ce type. » Selon la loi, l’amende est de l’ordre de 9 000 dollars taiwanais, soit environ 250 €.