Ma Ying-jeou est mis en accusation pour abus de confiance

45
Ma Ying-jeou inculpé (photo : CNA)

Le bureau des procureurs a inculpé l’ancien Chef de l’Etat Ma Ying-jeou pour son implication dans la cession d’actifs appartenant au parti KMT qu’il présidait dans les années 2000. Les procureurs estiment que Ma Ying-jeou a dirigé la vente des actions de trois sociétés de son parti, à savoir China Télévision, Radio BCC et Central Motion Picture, à des valeurs injustifiées faisant perdre 7 milliards 290 millions de dollars taiwanais, (203 millions d’euros) alors que la légitimité de l’acquisition des biens de ce parti était déjà mise en doute dans les années 2000, après la toute première alternance politique de Taiwan.

Les procureurs précisent d’ailleurs que Ma Ying-jeou a profité de l’entrée en vigueur de l’amendement de la loi sur la radio et la télédiffusion le 26 décembre 2005 qui oblige le retrait des partis politiques des médias pour vendre à des prix irrationnels les biens de son parti qui auraient dû être retournés à l’Etat. Après 12 années d’enquête, les procureurs de Taipei ont décidé de mettre en accusation Ma Ying-jeou ainsi que cinq autres personnes impliquées dans ces ventes pour abus de confiance et violation des droits sur la bourse en requérant de lourdes peines.