Le gouvernement réagit à la montée des tensions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis

82

La présidente Tsai Ing-wen a aujourd’hui convoqué au palais présidentiel le premier ministre William Lai (賴清德), la secrétaire générale Chen Ju (陳菊), mais encore David Lee (李大維), secrétaire général du conseil de la sécurité nationale et d’autres responsables de la sécurité nationale pour discuter du conflit commercial entre la Chine et les Etats-Unis et de ses possibles conséquences pour Taiwan.
Le porte-parole de la présidence Huang Chung-yu (黃重諺) a souligné que la taxation à 25% sur les importations chinoises aux Etats-Unis, qui équivalent à 50 milliards de dollars américains, n’aurait que peu de conséquences pour Taiwan. Par contre, si les Etats-Unis imposent une taxation supplémentaire de 10% sur les produits chinois, équivalant à 200 milliards de dollars américains, les effets de cette taxation se feront indubitablement sentir. Et si la Chine et les Etats-Unis continuent leur guerre commerciale, cela pourrait avoir des effets néfastes sur les marchés financiers et entraîner une crise catastrophique. Néanmoins ce scénario demeure pour le moment assez improbable.
Selon le rapport de la conférence sur la sécurité nationale, Taiwan devrait proposer des mesures appropriées pour entreprendre une éventuelle restructuration de la chaîne d’approvisionnement industrielle à la suite de ces tensions commerciales.
Huang Chung-yu : « La présidente a déclaré que le conseil de la sécurité nationale devrait coopérer étroitement avec la branche exécutive pour parfaitement comprendre l’évolution de la situation commerciale entre les Etats-Unis et la Chine et renforcer la capacité de réaction du gouvernement au niveau commercial. Nous souhaitons aussi, autant que faire se peut, que les différents ministères impliqués expliquent la situation au grand public, cela afin d’éviter toute inquiétude et panique au sein de la société taiwanaise. »