Fuite de dossiers de patients atteints du VIH

88

Le centre de prévention du sida de l’hôpital de la ville de Taipei a reconnu aujourd’hui avoir divulgué par erreur les dossiers de 3 000 patients. L’organisme a ajouté qu’il avait pris les mesures nécessaires pour régler le problème.
Le centre de prévention et de contrôle de Kunming, nommé d’après son emplacement sur la rue Kunming dans le district de Wanhua, a déclaré que l’incident remontait à 2007 et n’a été découvert qu’en 2016.
Selon les déclarations du directeur du centre, Yen Muh-yong (顏慕庸), un responsable du centre avait préparé une liste de statistiques pour un discours sur les tendances du VIH à Taiwan, mais n’avait jamais découvert que les données étaient liées aux dossiers originaux des patients. Les données n’ont par conséquent jamais quitté son ordinateur situé à l’intérieur du centre.
C’est seulement neuf ans plus tard, quand un patient a écrit son propre nom dans un moteur de recherche en ligne et a trouvé une information privée, que la fuite a été découverte.
Le directeur a déclaré que le centre avait réagi à l’appel téléphonique du patient en supprimant immédiatement l’information et en améliorant le système. Dans les trois jours, les données privées ont été supprimées de sept plateformes en ligne.
Aucun patient atteint du VIH n’a été affecté par la fuite et, depuis lors, des tests réguliers ont été menés pour éviter qu’un tel incident ne se reproduise.