L’impact de la rupture diplomatique avec le Burkina Faso sera limité sur le plan économique

119
Sun Ming-te, directeur du centre de pronostique macroéconomique (photo : CNA)

En moins d’un mois, Taiwan a perdu deux alliés diplomatiques, ramenant à seulement 18 le nombre total des pays reconnaissant officiellement la République de Chine, Taiwan. Cette difficulté diplomatique à laquelle Taiwan fait face va-t-elle dissuader les investissements étrangers ?

Devant les médias, Sun Ming-te (孫明德), directeur du centre de pronostique macroéconomique de l’Institut de Recherche Economique de Taiwan (TIER), est invité à partager son point de vue sur la situation. « La diminution des investissements étrangers est intervenue durant ces deux dernières décennies. Elle est liée à l’ouverture de la Chine et au développement de l’Asie du Sud-Est. Beaucoup d’investisseurs ont été attirés par ces économies émergeantes. Le problème de Taiwan réside plutôt sur son climat d’investissement et non sur les ruptures diplomatiques, qui sont d’ordre politique, » a indiqué l’économiste.

Sun Ming-te a rappelé qu’à l’époque du président Chiang Ching-kuo (蔣經國), Taiwan ne disposait que de 20 alliés diplomatiques pourtant, c’était l’époque de l’essor économique de Taiwan.