Rupture diplomatique entre Taiwan et le Burkina Faso

487
Image: CNA

C’est lors d’une conférence de presse extraordinaire que le ministre des affaires étrangères Joseph Wu (吳釗燮) a confirmé la fin des relations diplomatiques avec cet allié africain qui vient d’annoncer à l’ambassade taiwanaise à Ouagadougou sa décision de rompre sa reconnaissance officielle de Taiwan-ROC. Joseph Wu a regretté cette décision en réitérant avec force que ces pressions de la Chine ne servent aucunement au rapprochement des populations des deux rives. En outre, cette attitude stimule Taiwan à développer de plus amples relations avec les pays qui partagent les mêmes valeurs démocratiques.

Dès les premiers instants, la Présidente Tsai Ing-wen a convoqué une réunion du conseil de sécurité nationale pour analyser la situation.

C’est le ministre burkinabè des Affaires étrangères Alpha Barry qui a annoncé ce jeudi soir la fin des relations bilatérales en soulignant qu’il s’agissait d’une décision « guidée par la ferme volonté de défendre les intérêts du Burkina et de son peuple dans le concert des nations et de nouer de meilleurs partenariats » dans l’objectif de faciliter les projets régionaux et sous-régionaux du pays.

Le Burkina Faso et la République de Chine-Taiwan avaient rétablis leurs relations diplomatiques en 1994. Avec cette rupture qui survient trois semaines après celle de la République dominicaine, Taiwan se retrouve encore plus isolé sur la scène internationale où le pays ne compte plus que 18 alliés.