Les opposants à l’amendement de la loi du travail s’apprêtent à initier un référendum

25

Le Parlement a voté un nouvel amendement de la loi fondamentale du travail le 10 janvier dernier, permettant aux employeurs une plus grande souplesse dans la gestion des heures de travail de leur personnel. Ceci a provoqué la protestation de plusieurs groupes civils qui accusent le gouvernement de se mettre aux côtés du patronat. Aujourd’hui, les leaders de ces groupes ont tenu une conférence de presse annonçant leur projet. Fan Yun (范雲), du parti social démocrate s’est exprimé : « Suite aux discussions avec des spécialistes du droit public et de la loi du travail, nous avons formulé la question à soulever pour le référendum. Nous réunirons tous ceux qui souhaitent y participer pour la mise au point. La question est : Etes-vous d’accord pour abolir les articles de la loi du travail amendés à la date X 2018 ? »

 

En réponse à cette annonce, le porte-parole du gouvernement Hsu Kuo-yung (徐國勇) a tenu à souligner le respect du gouvernement à l’égard des groupes civils.