Des scientifiques taiwanais identifient le gène responsable de la propagation des cancers

122
Jou Yuh-shan présente les travaux de son équipe sur la découverte du gène principal acteur de la propagation des cancers dans le corps malade (CNA)

Cette percée est porteuse d’un réel espoir dans la recherche contre le cancer : une équipe de scientifiques taiwanais a isolé et identifié le gène Paraspeckle component 1(PSPC1) comme étant le principal facteur de la propagation et du développement des tumeurs cancéreuses dans le corps.

Le chercheur Jou Yuh-shan (周玉山) de l’Academia Sinica qui dirige les travaux a expliqué qu’il a fallu huit à dix ans de recherche pour parvenir à cette avancée majeure. Les scientifiques taiwanais ont ainsi isolé le gène PSPC1 et ont découvert son rôle dans le développement des cellules cancéreuses en agissant directement sur les facteurs de croissance transformants bêta 1 (TGF-β1) qui ne peuvent dès lors plus assurer la régulation des cellules du corps et favorisent le développement des cellules malades cancéreuses.

Jou Yuh-shan (周玉山) a également souligné la forte capacité de résistance du gène PSPC1 contre les traitements et médicaments. Cette découverte qui a été publiée dans la revue scientifique Nature Cell Biology du mois d’avril ouvre la porte à de nouveaux espoirs médicaux en ciblant la mise au point d’un futur traitement médical concentré sur ce gène responsable de la propagation des cancers. Néanmoins, les scientifiques taiwanais estiment qu’il faut au minimum dix à vingt années pour que cette recherche puisse être utilisée dans le traitement des cancers.