Dix personnes inculpées pour avoir vandalisé le mausolée de Tchang Kaï-chek

60

Le 28 février dernier, jour de commémoration des événements du 28 février 1947, un groupe de dix personnes avaient vandalisé le mausolée de Tchang Kai-chek (蔣介石) situé à Cihu en déversant la peinture rouge sur le sarcophage de l’ancien dirigeant taiwanais.

Après une enquête de plus d’un mois, les procureurs de Taoyuan ont décidé d’inculper ces dix personnes pour « insulte publique » d’une tombe, d’un lieu commémoratif public et vandalisme selon le code Pénal. Une des dix personnes inculpées est également accusée d’avoir empêché les agents publics d’exercer leurs fonctions.

Ces jeunes sont issus d’un groupe indépendantiste qui se réunissent sous le nom de « From Ethos to Nations » sur Facebook. La peinture de la couleur rouge visait à symboliser le sang de tous ceux qui sont morts aux mains de l’ancien dirigeant.

Les procureurs ont indiqué que toute expression politique et idéologique s’inscrit dans le cadre de la liberté d’expression qui doit être protégée par la nation. Néanmoins, la manière d’exprimer une idéologie doit rester dans le cadre de la loi.