L’importation des produits alimentaires de Fukushima devient un sujet international

76

Taiwan devra se conformer aux règles internationales sur le sujet des produits alimentaires de Fukushima dont l’importation est interdite depuis la crise nucléaire survenue en mars 2011.

Chang Shu-ling (張淑玲), secrétaire générale de la Taiwan-Japan Relations Association, a répondu aux questions des journalistes japonais aujourd’hui à ce propos. Elle a précisé que Taiwan a pris note de la dernière décision de l’OMC, l’organisation mondiale du commerce, sur l’interdiction par la Corée du Sud de l’importation des produits de la mer pêchés dans le nord-est de l’archipel japonais et que la Chine et le Japon ont décidé d’organiser un atelier de travail au sujet des ces produits : « Taiwan est également un membre de l’OMC. Et nous souhaitons activement participer aux organisations commerciales régionales comme le CPTTP ou le RCEP. Par conséquent, de notre point de vue, le traitement d’un sujet du commerce international bilatéral ou multilatéral doit se conformer aux normes du commerce de libre échange en question. »

Chang Shu-ling a indiqué que la levée des restrictions semble être une tendance internationale et du point de vue du ministère des affaires étrangères, la sécurité alimentaire doit se calquer sur les normes internationales de libre échange et les données scientifiques.