Le retrait du « carton jaune » européen sur la pêche en haute-mer de Taiwan est à décider prochainement

24

En octobre 2015, l’Europe avait distribué à Taiwan un carton jaune considérant Taiwan comme non coopératif dans la lutte contre la pêche illicite, non déclarée et non réglementée. Deux ans et demi après cette santion, l’Europe envoie à compter d’aujourd’hui une délégation sur l’île en vue de vérifier les efforts de Taiwan en matière d’amendement des réglementations et de leur application. Le bureau de la pêche dépendant de la commission ministérielle de l’agriculture a indiqué aujourd’hui que le personnel technique de l’Europe pourrait conduire des réunions techniques avec les responsables de la pêche tandis que d’autres rencontres seront menées entre les responsables de l’Europe et ceux du bureau de la pêche et de la commission ministérielle.

 

L’Europe pourrait également exiger une inspection sur le terrain. La délégation européenne restera sur l’île jusqu’au 21 mars prochain, le jour où une décision favorable ou défavorable en vue du retrait du « carton jaune » pourrait être évoquée. Le bureau de la pêche a précisé que si l’Europe décidait d’instaurer un « carton rouge » envers Taiwan, l’île subirait des sanctions commerciales qui feraient perdre à Taiwan plus de 7 milliards de dollars taiwanais, soit environ 194 millions d’euros en matière de pêche. Si de telles sanctions étaient suivies par d’autres pays comme les Etats-Unis ou le Japon, la perte annuelle serait probablement 8 fois plus importante.