Les groupes de réflexion aident les investisseurs éoliens à supprimer les obstacles de financement

37

Le groupe CIP, ou Copengahen Infrastructure Parteners, a décroché plusieurs contrats pour la mise en place d’éoliennes au large de Taiwan. Cependant, après avoir visité une trentaine de banques à Taiwan ces derniers mois, il a constaté qu’il est très difficile d’obtenir des prêts. Selon le groupe, ce problème est essentiellement lié au fait que les établissements financiers ne sont pas en mesure de mener des évaluations de risques par manque d’expérience dans ce type d’exploitation énergétique dans le pays.

 

Ainsi,  plusieurs groupes de réflexion aideront le gouvernement à mettre en place un système de certification pour les aspects techniques à plusieurs niveaux. Liu Ming-chung (劉明忠), directeur du bureau de la standardisation du ministère de l’économie, a indiqué : « La tierce partie chargée de la certification mènera une vérification à chaque étape de travaux accomplie et émettra un rapport écrit pour certifier l’état. Ce document permettra à la banque concernée de s’informer de la progression du projet et de savoir que l’exécution des travaux répond bel et bien aux critères internationaux. Elle peut donc approuver le prêt. »

 

Cependant, selon le directeur, il serait trop tôt pour envisager une éventuelle législation de la certification compte tenu que le pays n’est qu’au début de son industrie éolienne.