Tsai Ying-wen réitère son intention de maintenir le statu quo

29

Actuellement en visite aux Etats-Unis, la candidate à l’élection présidentielle du parti démocrate progressiste Tsai Ying-wen était hier à San Fransisco. Elle a déclaré que son parti ferait tout pour maintenir le statu quo avec la Chine si celui-ci accédait à la presidence après les élections de janvier 2016. En insistant sur le fait qu’elle ne désirait pas changer le statut de Taiwan si elle était élue, elle a souligné que le maintien de la paix et de la stabilité dans le détroit de Taiwan ne pouvait se faire qu’avec des efforts conjoints de Taiwan et de la Chine. Une relation stable est dans l’intérêt des deux parties, et chacun est responsable de la préservation de cette stabilité.

Tsai Ing-wen a ainsi déclaré: « Cette réalité fondamentale est ce que j’appelle les résultats cumulés, pour ce qui est des problématiques liées à ce qui peut se produire en fonction de l’interprétation ou de l’utilisation des termes, il faut continuer à tolérer les différences tout en cherchant un terrain d’entente. » En visant à rassurer les électeurs au regard des relations que le DPP entretiendra avec la Chine s’il accède au pouvoir, Tsai Ing-wen laisse aussi entendre que les liens avec la Chine ne se feront pas sur la base du consensus de 1992, un accord oral sur lequel Ma Ying-jeou et le parti au pouvoir du Kuomintang ont basé leurs discussions avec la Chine ces dernières années.