Des fausses alertes de patients atteints du MERS-CoV suspectées à Taiwan

71

L’hôpital général bouddhiste Tzu Chi de Hualien a annoncé aujourd’hui que son cas suspecté de coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient ou MERSCoV était en fait une fièvre liée à une grippe de type A. La vigilance n’en est pas moins soutenue à travers le pays alors même que de nouveaux cas se déclarent en Corée de Sud. L

e docteur Steve Hsu-Sung Kuo, directeur général du Centre taiwanais pour le contrôle des maladies infectieuses a fait savoir que s’il était normal que les hôpitaux du pays soient en alerte face à la propagation du virus en Corée du Sud, il fallait tout de même faire attention à ne pas réagir de manière disproportionnée, ce qui pourrait avoir un impact sur les services de santé et d’urgence.

Depuis que le premier cas d’infection du MERS-CoV a été reporté en Arabie Saoudite, il y a eu 40 cas suspects rapportés à Taiwan, mais tous se sont avérés avoir des résultats négatifs. Pour dépister le MERS-CoV, Steve Hsu-Sung Kuo déconseillle le recours au dépistage rapide qui fournit des résultats moins fiables. Par contre, le moyen dit PCR recommandé par l’OMS est plus sûr et ne prend qu’entre 4 et 12 heures. Taiwan va développer dans les jours à venir la vaccination contre le MERS-CoV.

Rappelons que selon l’organisation mondiale de la santé, 1195 cas de patients atteints ont été confirmés à travers le monde, dont 448 mortels. La Corée du Sud se situant au troisième rang mondial des pays les plus touchés avec 64 cas reportés, donc 5 ayant menés à la mort des malades.