Le gouvernement utilise la 2ème réserve nationale à la suite de l’explosion dans le Nouveau Taipei

25

A la suite de l’accident survenu dans le parc aquatique, Formosa Fun Coast Water Park, samedi dernier établissant un bilan d’environ 500 blessés par brûlures et un décès, l’ensemble du système médical est en alerte générale dans le but de soigner ces victimes dont plus de deux cents sont encore hospitalisées dans le service de réanimation. Le bureau de l’assurance santé a indiqué aujourd’hui que le système national d’assurance santé ainsi que le Nouveau Taipei prendront en charge conjointement l’ensemble des frais médicaux des victimes durant les trois prochains mois dans un premier temps. Tout de suite, les détails fournis par Tsai Shu-ling, directrice adjointe du bureau de l’assurance santé : « Nos assurés qui reçoivent des soins dans des établissements médicaux sont traités en leur qualité d’assurés. S’il y a des frais à assumer par les assurés eux-mêmes, tout sera payé dans un premier temps par notre bureau de l’assurance santé. Nous nous ferons rembourser ensuite cette dépense de manière échelonnée sur une base mensuelle par les dons collectés par le Nouveau Taipei. » Parmi les 494 victimes de l’explosion, treize sont des étrangers. En dehors des Taiwanais d’outre mer qui sont assurés par le système national, les frais médicaux des autres étrangers seront également payés selon le même système par le bureau de l’assurance santé. Ce dernier estime que les frais médicaux moyens par victime se situeront autour de l’ordre de deux millions à six millions de dollars taiwanais, soit environ entre 60 000 euros et 180 000 euros. L’ensemble des frais médicaux relatifs à cet accident s’élevera de 200 millions à 600 millions de dollars taiwanais, c’est-à-dire, de 6 à 18 millions d’euros.

De son côté, le nouveau Taipei a indiqué que les dons collectés et les promesses de dons s’élèvent à 150 millions de dollars taiwanais, c’est à dire environ 4,5 millions d’euros. Le maire du Nouveau Taipei, Chu Liluan, (Eric Chu) s’est engagé à utiliser ce fonds pour répondre aux besoins de toutes les victimes : « Nous aurons besoin de personnes expérimentées, comme des membres d’associations de grands brûlés, des médecins ainsi que des avocats professionnels ou encore de la fondation Sunshine spécialisée dans les soins aux grands-brûlés. Il faut que nous définissions les directions à prendre afin d’exploiter pleinement les ressources. Ces financements médicaux qui doivent être utilisés de la manière la plus efficace sont nécessaires aux programmes de réhabilitation des blessés. »

Le premier ministre Mao Chi-kuo a ordonné aujourd’hui l’utilisation de la 2ème réserve nationale pour venir en aide aux victimes. Cette réserve de l’ordre de 7 500 000 000 de dollars taiwanais, soit 227 millions d’euros financera les heures supplémentaires du corps médical, ainsi que les achats de matériels médicaux supplémentaires.