Les aides étrangères pour les brûlés commencent à affluer

26

Plusieurs centaines de victimes de l’incendie du Formosa Water Park attendent des transplantations de peau. D’ici là, il faut protéger les parties brûlées de leur corps avec de la peau artificielle ou de la peau prélevée sur des cadavres. La demande de ces deux matières est très importante, dépassant largement la réserve dont dispose Taiwan. Plusieurs pays ont réagi en proposant leurs soutiens.

Ainsi, aujourd’hui, un grand lot de peau prélevée sur des cadavres est arrivé à Taiwan depuis les Etats-Unis. Il y a 115 morceaux, mesurant au total 37 000 cm². Tout de suite après son atterrissage, la cargaison a été acheminée vers une réserve d’organes pour usages médicaux à Taichung en attendant la distribution aux divers établissements de soins qui s’occupent des brûlés de la catastrophe. Une autre quantité de peau accordée par l’Union Européenne est arrivée à l’aéroport International de Taoyuan cet après-midi. Il s’agit de 90 000 cm² de peau. Demain, il y aura un 2e lot en provenance des Etats-Unis constitué de 118 000 cm² de peau. Une autre quantité non déterminée promise par la Chine devra aussi être remise à Taipei très prochainement.

Par ailleurs, comme il est difficile pour les patients ayant des brûlures en très grande surface de trouver sur leur corps des peaux intactes et appropriées pour la greffe, les chirurgiens esthétiques souhaitent que le gouvernement les autorise à pratiquer la transplantation de cellules de la couche cornée de la peau retirées du patient lui-même. Selon le bureau du contrôle des produits pharmaceutiques, jusqu’ici, la pratique de cette technique n’est approuvée que  pour les cas de diabètes. Il faudra que les établissements médicaux intéressés fassent leur demande et leur projet précis. Autrement dit, le gouvernement refuse de lever promptement l’interdiction.