Signature d’un accord sur l’eau pour Kinmen

37

Un accord historique vient d’être signé ce lundi par la Chine et Taiwan permettant la mise en place d’une canalisation en eau assurant l’approvisionnement de l’ile de Kinmen, située non loin des côtes chinoises. Si tout se passe comme prévu, Kinmen qui connait régulièrement des manques d’eau important pourrait ainsi avoir accès à une eau courante de façon régulière dès 2017. Le contrat prévoit de mettre en place une canalisation de 27 km, dont 16 km immergés, au départ de la province chinoise du Fujian, la plus proche de Kinmen.

Rappelons que ce territoire taiwanais abritant une population de presque 130 000 personnes d’une surface totale de 150 km carrés est située à 210 km de l’ile principale de Taiwan. De part sa proximité avec le territoire chinois, elle fut pendant longtemps le théâtre de combats militaires puis de fortes tensions qui sont maintenant apaisées, remplacées par un développement de plus en plus important du tourisme, et tout particulièrement en provenance de Chine. Selon les statistiques de l’eau, la consommation quotidienne d’eau à Kinmen est de 42 000 tonnes, dont 15 000 tonnes pour l’agriculture. Or les sources locales ne permettent qu’une utilisation de 8 000 tonnes par jour et les réservoirs 17 000 tonnes. Résoudre le problème récurrent du manque d’eau a Kinmen, qui compte une douzaine d’iles au total doit donc inévitablement passer par un accord avec la Chine. Le Yuan éxecutif avait d’ailleurs approuvé ce projet en 2013.

L’accord prévoit donc un approvisionnement de 15 000 tonnes d’eau par jour, et après la dixième année, une augmentation à 34 000 tonnes par jour, pour une durée totale de 30 ans. Pour l’instant le prix de l’eau du robinet à Kinmen est aux alentours de 10 dollars taiwanais /mètre cube, bien que le coût soit presque 5 fois plus élevé. Ceci grâce à une subvention gouvernementale de 150 millions de dollars par an. Yang Wei-fu, directeur ajoint de l’agence des ressources en eau espère pouvoir maintenir le prix à 12 ou 13 dollars/mètre cube.