L’un des manifestants contre la modification des manuels scolaires lycéens s’est suicidé

24

Il s’appellait Lin Kuan-hua. Son corps a été retrouvé dans sa salle de bain au Nouveau Taipei ce matin. Il s’est tué en faisant brûler du charbon dans cette pièce isolée. Selon ses amis, son suicide ne devrait pas être en lien avec le mouvement contre la modification des manuels scolaires. Ils ont révélé que Lin Kuan-hua souffrait de dépression et d’insomnie. D’ailleurs, c’est pour cela qu’il avait suspendu ses études au lycée.

Le Premier ministre Mao Chi-kuo a appris la nouvelle par le ministère de l’éducation. Le porte-parole du gouvernement Sun Lih-chyun a retransmis ses réactions : « A propos du drame de l’étudiant du lycée de vocation Juang Jing, la police a ouvert une enquête pour éclaircir le dossier. Le Premier ministre a exprimé ses regrets profonds. Il a demandé au ministère de l’éducation d’apporter son aide à la famille. Il a avancé que les étudiants se trouvent dans une période de croissance rapide aussi bien physiquement qu’intellectuellement. Ils ont d’autant plus besoin des soutiens de leur famille, de l’école, du gouvernement et de la société que ce soit dans la vie pratique, dans l’apprentissage ou dans le développement mental afin d’obtenir un climat plus favorable pour leur développement. »

Lin Terng-chiao, directeur du bureau de l’éducation du Nouveau Taipei, a rendu visite à la famille du lycéen. Selon lui, la famille a aussi nié tout lien entre le décès de Lin Kuan-hua et le mouvement estudiantin.