Le maire de Tainan met fin à son boycott du conseil municipal

22

Le maire de Tainan Lai Ching-te (William Lai), réélu en novembre 2014 pour un second mandat à la tête de la supermunicipalité, observait depuis huit mois un boycott strict de toutes les réunions du conseil municipal pour dénoncer l’élection surprise et suspectée de corruption du conseiller KMT Lee Chuan-chiao à la présidence du conseil.

 

Sanctionné par le Yuan du contrôle pour ne pas avoir respecté le bon déroulement des institutions en attendant le procès à l’encontre de Lee Chuan-chiao, Lai Ching-te n’a pas pour autant assoupli sa décision jusqu’à son retour aujourd’hui au conseil municipal.

 

Lai Ching-te a en effet expliqué que la condamnation des collaborateurs de Lee Chuan-chiao marque un tournant important dans la réforme qu’il souhaite afin de mettre un terme à toute corruption. Souhaitant que cette voie se poursuive, le maire de Tainan a finalement décidé de reprendre un fonctionnement plus normal de sa supermunicipalité en prenant désormais part aux réunions du conseil municipal.