Enfin une baisse dans le nombre de cas de dengue

22

Après 14 semaines où le nombre de cas de nouveaux malades est allé grandissant de manière constante, la semaine dernière a été la première à enregistrer une baisse des cas d’infection par rapport à la semaine précedente. Il s’agit là d’une déclaration faite aujourd’hui par le Centre de contrôle des maladies. Toujours selon le centre, si au cours des deux semaines à venir le nombre de nouveaux cas enregistrés continue de diminuer, on pourra alors considérer l’épisode épidémique sous contrôle et en baisse. La situation actuelle d’épidemie de dengue est la plus sévère que le pays ait connu depuis 10 ans.

A Tainan tout particulièrement, des centaines de personnes sont infectées tous les jours, ce qui rend les actions de prévention d’autant plus difficiles. Le Centre de contrôle de l’épidemie de dengue a aussi annoncé aujourd’hui les derniers chiffres officiels qui font état pour la journée d’hier, de 443 nouveaux cas de personnes infectées, dont 347 à Tainan et 89 à Kaohsiung, pour ce qui est des lieux où l’épidemie est la plus sévère. Hier, le nombre total de personnes ayant été touchées par la dengue cette année s’élevait donc à 13 209, dont la très grande majorité se situe à Tainan.

Chuang Jen-hsiang, vice-directeur du Centre de contrôle des maladies, s’est exprimé aujourd’hui pour saluer les fruits des efforts locaux et nationaux qui permettent de diminuer pour la première fois depuis mai l’avancée de l’épidemie. « Un gros travail de prévention est effectué depuis plusieurs semaines au niveau central, local et par la population elle-même. Tous ces efforts continus ont enfin permis de faire diminuer la situation épidemique. Afin de maintenir le fruit de nos efforts, nous ne devons pas ménager notre peine, car historiquement les pics épidemiques se situent pendant les mois d’octobre et novembre » a déclaré Chuang Jen-hsiang. Comme il le precise bien, on ne peut parler de vraie diminution des cas avec une semaine de baisse seulement, il faut absolument attendre 3 semaines avant de pouvoir considérer qu’il s’agit d’une baisse significative.