Le président profite de la journée de prévention des catastrophes pour rappeler l’importance de l’évacuation préventive

30

Le président Ma Ying-jeou était aujourd’hui dans la ville du Nouveau Taipei pour participer au côté d’étudiants à un exercice d’évacuation organisé dans le cadre de la Journée nationale de prévention des catastrophes. Le 21 septembre est en effet pour Taiwan la journée anniversaire d’un tremblement de terre très meurtrier en 1999, et dont le bilan humain et matériel avait été très lourd pour le pays. Selon le président, c’est avec ce triste événement que le pays a pris conscience de l’importance de l’évacuation préventive.

Heureusement, comme il l’a souligné, l’évacuation préventive avait déjà commencé à se développer avant le typhon Morakot de 2009. Ainsi s’est donc exprimé le président : « En réalité, cette tendance était déjà en cours. A l’époque, la commission pour l’agriculture et la préservation des sols avait déjà formé 1300 experts chargés de la prévention des catastrophes. Le but était justement d’éviter les glissements de terrain. Cela avait eu de grandes conséquences, au moment du typhon Morakot, ils avaient fait évacuer 9000 personnes. Ils ont calculé combien de pertes auraient été engendrées par une évacuation zéro, cela aurait alourdi le bilan de 1046 victimes. »

Ma Ying-jeou fait ici tout particulièrement allusion à l’évacuation préventive qui avait eu lieu à Nantou et qui avait permis de sauver 135 personnes d’un glissement de terrain provoqué par le typhon Morakot et qui avait finalement emporté leurs habitations. Rappelons que la catastrophe avait à l’époque coûté la vie à près de 700 personnes.