Ma Ying-jeou : Le statu quo interdétroit est un consensus acquis

31

Le Chef de l’Etat Ma Ying-jeou a prononcé une allocution traditionnelle lors des cérémonies de la fête nationale. A cette occasion, il a souligné que l’île est parvenue à un consensus sur l’approche des relations interdétroit :  « Les dirigeants des différents partis politique ici présents ont tous exprimé leur soutien pour le maintien du statu quo. C’est quelque chose d’assez exceptionnel mais qui prouve que la politique interdétroit des sept dernières années qui est de ne pas vendre Taiwan ni de compromettre notre souveraineté a gagné le soutien majoritaire de l’opinion publique. »

Pour le Président, le développement pacifique de ces relations de ces sept dernières années a transformé le détroit de Taiwan en un boulevard de paix qu’il faut à tout prix maintenir à l’avenir. Soulignant à ce titre que plus de 80% des Taiwanais soutiennent l’idée du « consensus de Taiwan », qui se base sur les trois « non » dans le cadre de la Constitution et qui prône le non à l’unification, à l’indépendance, et au recours à la force.

Une partie du discours présidentiel a également été consacrée au « consensus de 1992 », base de reprise du dialogue interdétroit. Ma Ying-jeou a souligné que plus de la moitié des Taiwanais soutiennent ce principe qui permet justement le maintien du statu quo tout en avançant sur les dossiers qui posent le moins de problème entre Taipei et Pékin, en laissant les différends politiques de côté. Considérant ce développement positif des relations interdétroit comme un acquis, Ma Ying-jeou a souhaité que son successeur soit disposé à respecter ces principes, pour les intérêts de la population et le développement pacifique de Taiwan.