Le chef de la direction de l’environnement s’exprime en vue de la Cop21

28

L’Institut Français des Relations Internationales (IFRI) a organisé le 4 novembre un colloque intitulé « L’après-COP21: des négociations internationales à la mobilisation universelle? » Wei Kuo-Yan, chef de la direction gouvernementale de l’environnement de Taiwan, y a pris part. Il a présenté la situation de Taiwan, qui n’a toujours pas réussi à décrocher un billet d’entrée à la Conférence de Paris 2015 sur le changement du climat. Il a tenu à souligner que le pays a voté en juin dernier une nouvelle loi sur le contrôle de l’émission de gaz à effet de serre et qu’il s’est aussi fixé un objetif pour réduire l’émission. Le gouvernement s’efforcera de ramener l’émission à 50% du niveau de 2005 d’ici 2050. D’autre part, Wei Kuo-Yan a précisé que Taiwan, qui dépend quasi entièrement de l’importation pour l’alimentation en énergie, est particulièrement préoccupé par deux points, à savoir la fourniture stable d’énergie et la compétitivité industrielle.