Tsai : la rencontre Ma-Xi n’a provoqué que la déception et l’indignation

28

Une rencontre historique s’est déroulée hier à Singapour entre le président taiwanais Ma Ying-jeou et le président chinois Xi Jinping. A Taiwan, une enquête menée par le parti au pouvoir a indiqué que 46,1% des Taiwanais approuvent l’entretien et 48,1% pensent qu’il favorisera la paix dans le détroit.

 

Cependant, l’opposition a vivement condamné Ma Ying-jeou pour ce qu’elle juge être une « irresponsabilité ». Hier, devant les médias, Tsai Ing-Wen, présidente du parti démocrate progressiste (DPP), a ainsi condamné Ma Ying-jeou de ne pas avoir fermement défendu les droits et les valeurs des Taiwanais face à Xi Jinping et aux médias étrangers et que bien au contraire, il a imposé un cadre politique préfixé à la population taiwanaise.

 

Lors de la conférence de presse à l’issue du sommet, Ma Ying-jeou a affirmé qu’au cours de l’entretien, il avait exprimé les sentiments des Taiwanais à propos des missiles chinois et des exercices militaires visant l’île et que Xi Jinping lui avait répondu qu’il s’agissait des dispositions de considération intégrale sans viser spécifiquement Taiwan, ajoutant que la réponse de la partie chinoise ne lui convenait guère.

Sur ce point, Tsai Ing-Wen a exprimé devant les médias la déception des Taiwanais : « Les institutions de l’Etat, y compris le Conseil à la Sécurité Nationale dépendant de la présidence de Ma et le ministère de la défense nationale, ont toujours averti les menaces militaires chinoises pour Taiwan. Le président Ma n’a pas cherché à défendre la position des Taiwanais et à régler les dossiers qui les préoccupent. Il a en plus tenté de retransmettre les messages de sa contre-partie durant la conférence de presse internationale. Il a manqué à son rôle et ses responsabilités présidentielles. Il n’a pas répondu aux attentes de la population. »

 

Aujourd’hui, Tsai Ing-wen a publié une nouvelle critique sur réseaux sociaux dans laquelle elle a écrit qu’en cherchant à se créer une place dans l’histoire interdétroit, Ma Ying-jeou a délimité les perspectives politiques de Taiwan et privé les 23 millions d’habitants de leur liberté de choix en la matière. Elle a affirmé que les déclarations du président taiwanais à Singapour contredisent l’actuelle situation de Taiwan et trahissent l’opinion majoritaire du pays. D’après Tsai Ing-wen, au lieu de chercher à apaiser la population, Ma Ying-jeou a provoqué des inquiétudes. En tant que candidate démocrate à la présidentielle de 2016, elle a appelé les électeurs à soutenir une nouvelle alternance au pouvoir le 16 janvier prochain. A noter que jusqu’ici, tous les sondages prédisent une victoire aisée de la candidate.

 

En réponse, le Bureau présidentiel a soulevé point par point les critiques de Tsai Ing-wen en réponsant à chacune d’entre elles ou en en montrant la fausseté. Le porte parole de la présidence, Chen Yi-hsin (Charles Chen), a ainsi demandé à la candidate démocrate de bien relire les propos tenus par Ma Ying-jeou devant Xi Jinping, la renvoyant même aux coupures de presse (de toutes les tendances politiques) pour ne pas tronquer les propos présidentiels ni mentir à la population, ce qui nuit au sain climat de la campagne électorale.