Les archives taïwanaises sont un atout majeur dans les travaux de recherche des universitaires chinois

18

Le Chef de l’Etat taiwanais a honoré de sa présence aujourd’hui l’exposition des archives nationales sur le chapitre de la rétrocession de Taiwan.

 

Dans son allocution, le Président Ma Ying-jeou a loué les bienfaits du partage des données historiques conservées dans les archives taïwanaises avec les chercheurs chinois, l’objectif principal étant de compléter les références visant à appuyer avec précision des thèses et travaux de recherche académique qui doivent à leur tour contribuer à une juste présentation des événements du passé.

 

Voici la retranscription des propos du Chef de l’Etat : « De nombreux chercheurs chinois sont déjà venus ici pour mener des recherches et ils parviennent à des travaux de valeur du fait que les matériaux dont beaucoup disposent en Chine continentale restent différents de ceux que nous leur fournissons ici. Cela signifie que les chercheurs professionnels et sérieux peuvent acquérir des connaissances plus précises, ce qui n’est pas une mauvaise chose. Il n’y a aucune considération politique en jeu dans cela mais l’objectif est uniquement d’œuvrer à la restauration de cette période oubliée de l’Histoire. »