Le Fonds national de stabilisation vise à protéger le marché taiwanais

30

Le ministre des finances, Chang Sheng-ford, a indiqué aujourd’hui que le Fonds national de stabilisation est sur le pied de guerre pour éviter à Taiwan de subir un impact trop important de la baisse générale des marchés boursiers en Europe, aux Etats-Unis ou encore en Asie, dans le sillage des marchés chinois, japonais et sud-coréen.

 

Sans révéler la valeur de l’aide injectée par le Fonds, le ministre Chang Sheng-ford a toutefois précisé le rôle protecteur de ce dernier : « On peut résumer les choses ainsi : les marchés boursiers internationaux ont chuté, le nôtre aussi. Le Fonds national de stabilisation surveille bien évidemment de près la situation. C’est nécessaire parce que les résultats des places boursières internationales ne sont pas bons aujourd’hui et l’indice de Taipei a baissé à un niveau inférieur à celui enregistré lorsque le Fonds avait été déclenché la dernière fois. »  

 

En réalité, aujourd’hui l’activité boursière chinoise a été suspendue une 2e fois en quatre jours après la chute vertigineuse de l’indice composite de Shanghai à -5,38%. Après négociation et une reprise éphémère, le marché a poursuivi sa baisse, allant jusqu’à 7% de pertes en une journée, stoppant alors les transactions du jour peu avant 10H00 heure locale. Cette lourde perte a affolé les places asiatiques, n’épargnant pas Taipei qui a accusé une perte de 138,33 points pour clôturer à -1,73% à 7852,06 points.