Le parti de la Nouvelle Force continue de chercher le soutien populaire afin d’obtenir des sièges nationaux

17

Alors que les partis abordent la dernière ligne droite avant les élections de samedi, le très jeune parti de la Nouvelle Force a tenu une conférence de presse aujourd’hui réunissant son président Huang Kuo-chang et ses six candidats aux sièges nationaux. Chacun a alors eu l’occasion de présenter ses idées politiques. Le réalisateur de film Ko Yi-cheng a par exemple expliqué que s’il était élu, il s’opposerait aux cas d’injustices sociales liées aux problématiques de la terre et de la propriété à travers la proposition d’un projet de loi pour éviter que ne se reproduisent des affaires comme celle de Dapu, dans le comté de Miaoli. La professeure d’économie de l’Université Nationale de Taiwan Jang Show-Ling a quant à elle promis de s’opposer à l’accord interdétroit sur le commerce de marchandise que Ma Ying-jeou essayera de faire passer après les élections.

 

Huang Kuo-chang a expliqué que s’il s’inquiétait auparavant de réussir à faire entrer son cinquième candidat au parlement via les sièges nationaux, la situation actuelle fait qu’il n’est même pas sûr que le troisième nom sur la liste pourra atteindre l’hémicycle. Il a déclaré: « Dernièrement il se passe quelque chose, nous commençons à redouter que notre troisième candidate, Professeure Jang Show-Ling ne réussisse pas à atteindre le parlement. Par conséquent nous appelons tous les électeurs, et tous les supporters de la Nouvelle Force à voter pour nous absolument le 16 janvier si vous partagez nos idées. » En effet depuis plusieurs jours, le DPP qui avait été jusque là un allié de la Nouvelle Force, a commencé à appeler au vote groupé. C’est-à-dire que le DPP demande à ses électeurs de mettre de côté la troisième force et de voter en priorité pour le même parti lors des trois suffrages qui permettent d’élire le président, un député local et un parti que l’électeur souhaite voir accéder au parlement.